Recherche

LES LIGNES DU MONDE – géographie & littérature(s)

Tag

rivière

Au fil de… (vases communicants)

Calme défi vacher,

eaux lisses aux faux airs de goudron,

friche lacustre en mal de castors,

Il fallait bien enjamber ce maelström.

Hervé JEANNEY

tient un blog :

« L’oeil ne se voit pas lui-même »


Chaque premier vendredi du mois, on peut vases communiquer avec des blogs amis (voir “vases communicants« ). Ici & aujourd’hui entre Belfort & Vesoul, donc.

Max ERNST & ‘Le Jardin de la France’

Au château, comme on reçoit des invit’ en tous genres, celle-ci m’interpelle. Carte et non, femme et non, jardin mais pas seulement. De la France l’artiste garde cette boucle de fleuve, son environnement d’un moment. Mais les flèches opposées ? puisque les cours vont vers l’Ouest…

Le Jardin de la France

Max ERNST, ‘Le Jardin de la France‘, 1962

Ludovic JANVIER & le calme des eaux sur la carte

Faisant fonctionner le réseau nouveau, je me retrouve à assister à une pièce de théâtre dans une des plus belles salles de la ville entre 2 cours d’eau. Pièce d’après un texte de Ludovic Janvier, j’admire la puissance.

Quelques temps après, dans une librairie de la même ville je regarde au rayon J et je m’arrête sur ce Des rivières plein la voix. Bonne pioche.

Pour voyager sur le calme des eaux

l’œil et le doigt n’ont qu’à suivre les veines

bleu ciel ouvertes à la surface du pays

leurs noms couchent au long des fleuves

et des rivières on penche le regard

ils coulent dans le sens de la lecture

chanson d’eau qui vous accompagne

au fil des cartes et des contrées

à chaque instant du voyage on se jette

à l’eau douce à l’eau noire à l’eau muette


tous mes regrets je les donne aux rivières

en souvenir de ma vie non vécue


Ludovic JANVIER in Des rivières plein la voix

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :