Je finis le livre de Cadiot (il y a un lien en escalier dans mon esprit, si ! si !). – j’ai une idée – j’explore mes notes&parses et je sans le chercher je trouve cela, que je n’avais pas exploité ici. A l’époque, j’ai introduit la citation comme ceci : Et dans la voiture, écouté Soie de Baricco ; les pistes dans le désordre peut-être (facétie de l’auto-radio) mais entendu tout le texte, certains passages même 2 fois. A l’époque, le monde pas rond, visiblement :

— Et il est où, exactement, ce Japon ?

Baldabiou leva sa canne de jonc en l’air et la pointa par-delà les toits de Saint-Auguste.

— Par là, toujours tout droit. Dit-il.

— Jusqu’à la fin du monde.

Et sa fin :

— Elle est comment la fin du monde ? lui demanda Baldabiou.

— Invisible.