En effet. Les entrées vers la différence et la nouveauté se font par des points sur la carte. Les ports, les gares, les aéroports. A partir de là la diffusion. La diffusion des microbes ou la diffusion des idées. On apprends ça en géographie, on regarde des successions de cartes où l’on voit du rouge essaimer de port en port, de ville en ville, de proche en proche. Les idées appellent les idées. Ça me fait penser à Jules Verne élevé avec vue sur l’horizon, horizon qu’il a ouvert dans toute sa fantaisie.

Mes livres je les range un minimum par famille. Ce Portique, je vais le mettre où ? En poésie ? En carnet de voyage ? Près du Berlin de Michelle Métail, près du Paysage fer de François Bon ?

Il va bientôt faire école     S’adosse aux relations du monde     Les idées viennent par les ports     tous les peuples conviennent     L’estuaire ouvre l’esprit

Jacques Moulin, Portique

—–

avec de très belles illustrations d’Anne Loubert

IMG4559