Le bon conseil de la bibliothécaire : ce Remonter la Marne ; que je lis un peu tous les soirs dans le canapé, un chat sur les genoux éventuellement. Et en passant par Gournay, cette idée de tiers-espace. Pas le souvenir d’en avoir entendu parler à l’époque des cours de géo. Mais apparemment une notion de 1990 reprise par exemple par la DATAR. Vu comment Kauffman présente ça, je ne sais pas s’il connaissait la notion dans sont acception géographique.

Derrière ce paysage dévasté [le long de la Marne après Gournay en allant vers l’amont], on devine tout un espace mixte, intermédiaire, que l’on nomme périurbain, cette « campagne des villes » avec ses maisons individuelles pavillonnaires, sorte de tiers-espace ni vraiment urbain, ni tout à fait rural.

Jean-Paul Kauffmann, Remonter la Marne.