Comme je recherches des docs pour préparer une activité pour les lycéens, je tombe sur une entrevue avec Jean Giono. Il est pas piqué des hannetons, le Jean ! Il adore détester Balzac, même, le Jean ! Bien entendu je mets  l’article sur Balzac (par de petites portes). Puis j’y reviens en géographe : dans l’entrevue il y a ce petit passage sur l’emboîtement des échelles, comme disent les géographes.

Balzac commence par te décrire la France. Dans la France il te décrit une province, dans une province il te décrit une vallée, dans la vallée il te décrit le château, dans le château il te décrit un escalier ; l’escalier arrive à un palier, sur le palier il y a des portes; il te décrit les portes, et puis après il te décrit une chambre, et on rentre dans la chambre et le roman est fini. C’est généralement à ce moment-là que le roman de Stendhal commence.

Jean GIONO

Trouvé (en France, en Touraine, à Saché, dans la bibliothèque du musée, dans le placard de gauche, dans le rayon des années Balzaciennes,) dans L’année Balzacienne 2011, dans l’article Le Balzac de Giono