Comme je fais 20 minutes de voiture matin et soir, et comme je conduis, je ne peux pas lire. Autrefois la vie parisienne avait cet avantage que je pouvais lire et lire dans le bus, rêvasser aussi en regardant la vi(ll)e par la fenêtre. Comme je suis en voiture, donc, j’écoute de la musique du coup et dans l’USB, en ce moment, il y a Ridan et son Pauvre con. Et dans cette chanson ces vers à résonance Christallerienne (celui de la théorie des lieux centraux)

On vit dans un schéma dans un modèle mathématique
Je ne suis qu’un automate tout devient systématique

Je vis dans un piège à cons tout entouré de sentinelles
Je vis comme un pauvre con et ma fiction devient réelle

Pauvre con, Ridan

Publicités