Comme le vent « zoum zoum » dans les branches, je suis là à naviguer, j’hésite à mettre encore du Handke, je trouve ce poème de Guillevic sur un site de poésie : mais, l’espace, est-ce du plein ou du vide ?

Quand nous sommes
Dans un même lieu,
Pas éloignés l’un de l’autre,

Quand entre nous l’espace
Est plein de toi, de nous,

Mérite-t-il encore
Le nom d’espace ?

Eugène GUILLEVIC

Publicités