Faisant fonctionner le réseau nouveau, je me retrouve à assister à une pièce de théâtre dans une des plus belles salles de la ville entre 2 cours d’eau. Pièce d’après un texte de Ludovic Janvier, j’admire la puissance.

Quelques temps après, dans une librairie de la même ville je regarde au rayon J et je m’arrête sur ce Des rivières plein la voix. Bonne pioche.

Pour voyager sur le calme des eaux

l’œil et le doigt n’ont qu’à suivre les veines

bleu ciel ouvertes à la surface du pays

leurs noms couchent au long des fleuves

et des rivières on penche le regard

ils coulent dans le sens de la lecture

chanson d’eau qui vous accompagne

au fil des cartes et des contrées

à chaque instant du voyage on se jette

à l’eau douce à l’eau noire à l’eau muette


tous mes regrets je les donne aux rivières

en souvenir de ma vie non vécue


Ludovic JANVIER in Des rivières plein la voix